Et Blaise se fit hara-kiri au «pays des hommes intègres»

Blaise était bien naïf de se laisser prendre au piège. Mais de quel piège parle-t-on ? Un piège façonné minutieusement, 27 années durant. C’est long n’est-ce pas ? Mais quand on tient les rênes du pouvoir depuis 1987, cela fait bien 27 années de règne. Et Blaise ne s’est pas – suffisamment – gavé de toutes les largesses dues à son rang de super président de la République, de médiateur continental. Visiblement, il en voulait encore. « Le pays des hommes intègre » semblait en avoir marre, cette fois-ci c’était la tentative de trop.

Blaise_Compaoré

 

Blaise, le super président…

Ils sont donc encore d’actualité ces chefs d’État qui considèrent le fauteuil présidentiel comme une chaise royale ? Il n’y aurait donc que la mort qui pourrait mettre fin à leur règne ? Blaise était de ceux-là, il est était le prototype même ! Sinon comment ne pas comprendre qu’après tout ce temps il était pour lui l’heure de partir, oui partir par la grande porte comme le dirait l’homme de la rue. De cette catégorie par contre, Blaise n’était pas. Son appétit n’avait pas encore été assouvi et, lui avait d’autres ambitions. Alors il tenta le coup de force, le coup de grâce.
Et puis depuis qu’il était à la tête de ce pays, les coups d’Etat avaient bien cessé, n’est-ce pas ? Il y avait la stabilité, pas vrai ? Le pays se portait bien, l’avez-vous aussi constaté ? Les populations n’avaient qu’à lui accorder leur confiance une fois de plus. S’il n’ avait pas déçu le peuple  depuis tout ce temps, ce n’est pas aujourd’hui qu’il le ferait. Il fallait pour cela que l’Assemblée nationale l’aide à tordre le coup, que dis-je, à recadrer la Constitution. Un certain article 37. Découvrez son abécédaire ici .

27 ans de règne, la soixantaine passée et l’article 37 dans le viseur…

Blaise visait-il les 37 ans de pouvoir, de règne ? Il lui aurait fallu encore deux quinquennats. Rien n’est certain. Toujours est-il qu’il visait cet article, il comptait même le faire réviser. Ne l’avait-il pas déjà fait par deux fois (1997 et 2000 ) ? A un peu plus de 60 ans avec dans son palmarès 27 ans de règne, Blaise ne pouvait être tenté par autre chose que l’article 37. Mais comme le dit si bien l’adage :  » On peut tromper une fois mille personnes, mais pas mille fois une personne « . Oui le peuple quand il en a marre devient un, uni et déterminé. La grande majorité des jeunes (les 15-25 ans), n’ont connu d’autre président que le super Blaise, à un moment, rompre avec le train-train quotidien, surtout quand ce dernier semble avoir pris du plomb dans l’aile, est une tentation à laquelle on finit par céder. Le clivage générationnel finit par faire tout seul son effet. Blaise venait là de planter le décor.

Une situation qui était pourtant prévisible…

Mais comment s’était-il arrangé pour ne pas les voir venir ces représailles. Comment avait-il pu être aussi dupe notre très cher Blaise ? Folie des grandeurs ? Boulimie du pouvoir peut-être. Naïveté ou plutôt hara-kiri politique ? Toujours est-il que ce qui devait arriver arriva. Et le pauvre Blaise se sentit contraint de dissoudre le gouvernement, de déclarer l’état d’urgence, de donner sa démission… Euh nous allons vite en besogne, nous n’en sommes pas encore à ce dernier point. Quoique le pouvoir semble se dessiner dans le rétroviseur pour notre super président.
Face à tant de gâchis qui auraient pu être évités si notre super président avait fait montre de sagesse et de réalisme, on réalise que le pouvoir semble avoir un pouvoir qui n’est compréhensible que par ceux qui ont les rênes du pouvoir. Jetez un coup d’œil à côté, certains voisins vous le confirmeront.

9896838833_2c314a1297_z

Et demain ?

Et quand le soleil tente de se coucher sur Ouaga, sur Bobo, on se demande de quoi sera fait demain, car  » au pays des hommes intègres « , chaque jour a son lot de dignité à préserver. Cette dernière, Blaise ne l’avait sûrement pas comprise.
The following two tabs change content below.
M.C Agnini
M. C. Agnini, c’est ainsi qu’il faudra m’appeler, à l’état civil ce sera Stéphane Tano Agnini. La Côte d’Ivoire est la terre qui m’a vu naître, alors il a été décidé que je sois Ivoirien. Je le suis donc. L’Afrique, oh ce beau continent ! c’est dans cette Afrique que ma chère Côte d’Ivoire a bien voulu élire domicile, quelque part dans sa partie occidentale. Je suis Africain .

2 thoughts on “Et Blaise se fit hara-kiri au «pays des hommes intègres»

  1. Je trouve que cet article ressemble étrangement à un autre publié hier par une blogueuse dont je ne me rapelle plus exactement le nom. La référence à l’article abecedaire de RFI, la notion de super président super mediateur, celle de « folie des grandeurs » etc… Toutes ces choses ont déja été lues hier. Ce billet est pas mal mais manque malheureusement d’originalité. Chacun doit pouvoir conserver son propre style sans pour autant copier ou ressembler à l’autre. Sinon Bon travail.

    Cordialement,
    Tous mes encouragements

    1. Merci pour votre contribution. J’aurais bien aimé que vous indiquiez le lien de cet article, car bien au contraire, je suis plutôt heureux de savoir que deux articles qui traitent d’un même sujet fassent ressortir « la notion de super président, super médiateur, celle de « folie des grandeurs » ». Je comprends par là que c’est une réalité qui mérite vraiment d’être dépeinte. Pour ce qui est de la question au sujet de l’originalité, du style, du « copier », de la ressemblance, je dirais que le plagiat ne fait pas partir de mon vocabulaire. Un air de déjà vu ? Peut-être bien, c’est votre avis.

      Merci pour vos encouragements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *