L’adoption du numérique, est-ce la solution pour les entreprises africaines ?

Le continent africain, on ne le dira jamais assez, a accusé un long retard en terme de développement sur bien de points. Comparativement à d’autres continents, il est encore à la traîne. Pour les plus optimistes, le « réveil » de l’Afrique viendra par l’adoption des TIC. Rien n’est moins sûr. Pour y arriver, un préalable doit être atteint par l’adoption du numérique de façon conséquente.
Dans cette dynamique, la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), organise les 9 et 10 avril 2015, les Journées de l’Entreprise Numérique avec pour thème : « l’entreprise numérique, défi pour une Afrique émergente».

Une vue des participants lors de la première journée
Une vue des participants lors de la première journée

Une rencontre aux objectifs multiples

Sous l’égide du ministre des Postes et des TIC de Côte d’Ivoire, M. Bruno Nabagné Koné, les Journées de l’Entreprise Numérique, prévoient plusieurs tables rondes, des conférences, des rencontres B2B, des plénières… afin de montrer la nécessité de « passer au numérique » au sein des entreprises, ceci dans le souci de les rendre plus performantes. Pour la première journée, l’on a pu remarquer une forte délégation française et marocaine.

Les participants ont pu en savoir un peu plus sur les thèmes suivants :

  • Votre entreprise survivra-t-elle au choc du numérique ?

  •  Quelles infrastructures pour l’entreprise numérique africaine, cas de la Côte d’Ivoire

  •  Gouvernance numérique, la transformation numérique du secteur public (e-Gouv)

  •  Gérer le capital humain à l’heure du digital

Un défi de taille se présente pour cet événement qui est à sa deuxième édition. L’objectif majeur est de réunir les grands acteurs et les experts des TIC afin de leur permettre de partager de façon concrète, leurs expériences mais aussi leurs visions de ce que seront les entreprises du continent et donc l’Afrique elle-même, en adoptant le numérique.

Jen2civ-1-lautreregard

Un brin d’espoir pour une Afrique meilleure ?

Les objectifs ainsi formulés ne vont pas sans soulever énormément de questions quant à leur faisabilité. Inutile de rappeler que les équipements et autres moyens de communications connaissent une évolution lente en Afrique. Cela sans compter avec le faible taux d’investissement qui est fait dans ce secteur.
Il faut rappeler que cette deuxième édition des Journées de l’Entreprise Numérique s’inscrit dans le cadre de la Signature du Protocole d’Accord Afrique Numérique mais aussi dans la dynamique de la célébration des 150 ans de l’Union International des Télécommunications (UIT).
En marge de ces journées, des prix seront remis à des acteurs qui se sont démarqués dans divers domaines :

  •  Prix spécial de l’entreprise numérique 2015
  •  Prix de la startup de l’innovation TIC
  •  Prix spécial de l’entreprenariat féminin TIC

Une Afrique émergente qui passe par l’adoption du numérique au sein des entreprises, cela est possible si chaque acteur y met du sien, c’est ce que l’on est tenté d’affirmer à la fin de la première journée.

The following two tabs change content below.
M.C Agnini
M. C. Agnini, c’est ainsi qu’il faudra m’appeler, à l’état civil ce sera Stéphane Tano Agnini. La Côte d’Ivoire est la terre qui m’a vu naître, alors il a été décidé que je sois Ivoirien. Je le suis donc. L’Afrique, oh ce beau continent ! c’est dans cette Afrique que ma chère Côte d’Ivoire a bien voulu élire domicile, quelque part dans sa partie occidentale. Je suis Africain .

2 thoughts on “L’adoption du numérique, est-ce la solution pour les entreprises africaines ?

  1. le numérique est un outil utile et dangereux comme toute les intelligences artificielles et importées.Il ne remplacera jamais la volonté, l’esprit de décision, la morale, la justice.N’attendons pas tout comme le naif que la boite à jeu se transforme en fleuve de richesses et de fruits. Il y aura toujours des hommes armés pour vous rappeler ce qu’est la terre et l’inhumaine légitimité de la force prévalant sur la bonté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *