M.C One Vs Kiff No Beat : La guerre des #CivPunchlines est déclarée ! (Partie 2)

Le ton ayant été donné par M.C One, le groupe de 5 rappeurs s’en donne à cœur joie et balance un clash-réponse bien calibré et dosé comme ils savent le faire, sur le titre « Eh Allah ». Dans cet article, je commenterai donc dix punchlines prises dans chaque titre – les mieux élaborées selon moi – pour vous donner un avis sur le titre le plus percutant. Alors on poursuit.

Lire la première partie 

Kiff No Beat

Kiff No Beat a le vent en poupe. M.C One et son équipe ont peut-être eu le nez creux en faisant ce titre sur fond de clash. La réponse de Kiff No Beat : ils n’attendaient surement pas mieux. Sur le titre « Eh Allah », les 5 garçons se lâchent sur un air de « chanson facile » et sans prise de tête. La plupart de leurs punchlines sont orientées parcelles de MC One, normal puisque ce titre est la réponse au sien.
Globalement, Kiff No Beat reste dans la même logique : railleries, défis et dérisions sont au rendez-vous. Ce que j’ai déploré, c’est que les garçons versent très facilement dans l’injure de façon trop brute, trop directe, pourtant cela aurait pu être fait de façon plus subtile et plus originale. On se fait une idée !

  • 1- Moi je cherche l’argent pour ma maman, toi tu cherches l’argent pour tes problèmes

La comparaison annonce la couleur. Kiff No Beat vit dans l’opulence, M.C One cherche encore ses repères. Toute la différence selon eux, se trouve là.

  • 2- Donc toi tu n’as pas de vie, depuis là tu n’as pas de vues ?

M.C One avait lancé cette boutade à plusieurs reprises « Tu as 100.000 j’aime sur Facebook, opi on naka faikoi ? ». Et bien la réponse est sans appel. Kiff No Beat affole les compteurs de vues avec ses vidéos, l’autre en face est bien loin derrière.

  • 3-  Il n’y avait pas courant dans leur rap là, donc j’ai envoyé mon groupe

Première punchline bien élaborée. Si je me permets d’ajouter « électrogène » à la fin de la phrase vous comprenez mieux ? Cette métaphore qui s’appuie sur un jeu de sens, signifie tout simplement que c’est Kiff No Beat qui a redonné du rythme au Rap game en Côte d’Ivoire. Lourd !

  • 4- Mon petit faut barra, avant je mangeais à midi seulement

Dérision fondée sur le niveau de vie. M.C One devrait plutôt se mettre au travail pour parvenir à se nourrir et là encore, il ne parviendrait surement pas à se nourrir convenablement.

  • 5-  Maintenant ma sauce est remplie de viande comme bouton sur visage de Kedjevara

Injure tout simplement ! Rien d’autre. Néanmoins, on suit la logique entre cette punchline et la précédente. Alors que M.C One ne parvient pas à se nourrir convenablement, les Kiff no Beat eux refusent même de la viande dans leurs sauces.
Le principe des clashes, n’est-il pas d’emmener le public à deviner les personnes concernées, en lui donnant des indices ?
Booba par exemple, pour lancer une pique à son rivale La fouine, sur le titre « validé », sort tout simplement ceci : « Nous deux c’est fini comme Banlieue Sale ». « Banlieue sale » étant le label de La Fouine. Tout est dans la subtilité du message ».

  • 6- Les microbes ont pris le micro au lieu d’aller casser les boutons de leur père

Pas mal, mais aurait pu être mieux si la fixation sur les boutons d’un individu ne souffrait pas de redondance. En Côte d’Ivoire, les « microbes » ce sont ces enfants en conflit avec la loi. M.C est de ce fait comparé à un gamin d’une part, mais il est surtout présenté comme un individu qui n’est pas à sa place. Que ferait-il avec un micro ?

  • 7-  Je barra* pas à la CIE mais je suis au courant que mes phrases secouent

CIE = Compagnie Ivoirienne d’Électricité – Courant – Secouer. Etre au courant, c’est être informé et c’est le « truc » de cette punchline.

  • 8- A cause de petite connexion de 200 là ils vont commenter photo des gens aussi

Cette punchline a l’air simple, mais il faut la prendre au second degré pour mieux la comprendre. Internet a brisé les barrières au point ou n’importe qui peut se permettre de dire n’importe quoi aux personnes respectables. Font-ils allusion à M.C One ? Grande question.

  • 9-  On va te limer et puis on va te donner l’argent pour aller à la pharmacie

Menace directe. On commet un délit et on assume.

  • 10- Tais-toi espèce d’imbécile, tu es là-bas nous on est ici

Là-bas et ici ce n’est pas pareil ! Trop simple, trop cru, trop prévisible.

 

Meilleure punchline

Il n’y avait pas courant dans leur rap là, donc j’ai envoyé mon groupe

Dans l’ensemble, Kiff No Beat donne une réponse un cran en deçà de l’attaque de M.C One. Ils auraient pu mieux élaborer leurs punchlines, d’autant que M.C One a pour ainsi dire piégé son titre de punchlines.

M.C One se montre beaucoup plus pointilleux avec ses punchlines, tandis que Kiff no Beat fait une fausse manœuvre en citant explicitement le nom de Kedjevara. Ça, ils auraient dû l’éviter. Mais le plus marquant, c’est de se rendre compte qu’alors que Kiff No beat s’engage sur ce terrain, chaque phrase pour tenter de prouver leur supériorité dans la société ( ?) (comparaison en l’occurrence), perd toute sa valeur car ayant été déjà discréditée par MC One.

« [ Tu as 100.000 j’aime sur Facebook, tu roules en BM moi j’emprunte Waren, tu es yêrê, nous on est gawa, tu as un compte en banque tu es plein aux as, même si tu es l’homme le plus riche du monde ] », et à chaque fois, la phrase culte « opi on naka faikoi » vient pour rappeler que toutes ces considérations sont des clichés dont le rappeur fait peu de cas.
C’est un peu comme s’il prévoyait déjà les réponses de Kiff No Beat, et les garçons tombent directement dans le panneau.
Parce-qu’une punchline percutante, c’est d’abord une punchline qui n’est pas aussi claire que de l’eau de roche, la plupart des punchlines de M.C sont validées. Il allie parfaitement la métaphore, la comparaison, l’usage des double sens, sans pour autant oublier d’y ajouter une coloration typiquement ivoirienne.

Ci dessous le réponse de Kiff No Beat

The following two tabs change content below.
M.C Agnini
M. C. Agnini, c’est ainsi qu’il faudra m’appeler, à l’état civil ce sera Stéphane Tano Agnini. La Côte d’Ivoire est la terre qui m’a vu naître, alors il a été décidé que je sois Ivoirien. Je le suis donc. L’Afrique, oh ce beau continent ! c’est dans cette Afrique que ma chère Côte d’Ivoire a bien voulu élire domicile, quelque part dans sa partie occidentale. Je suis Africain .

One thought on “M.C One Vs Kiff No Beat : La guerre des #CivPunchlines est déclarée ! (Partie 2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *