A qui profite le buzz : Tour d’horizon de ces acteurs qui soufflent le chaud et le froid !

Quand un bruit assourdissant se fait entendre, il y a généralement deux réactions. Deux réactions pour deux catégories de personnes. Avec les buzz sur les réseaux-sociaux, c’est la même chose, même si le tout se jouera en emojis et en commentaires, auxquels se joindront fièrement les partages et les identifications…

Parler de bon buzz ou de mauvais buzz c’est comme évoquer le moment ou le jour et la nuit interviennent

Ce billet ne serait-il pas une métaphore de ce que sont les réseaux-sociaux aujourd’hui… un seau d’essence qu’on verse sur le feu pour l’atteindre, et faire croire qu’on veut l’éteindre.

Premièrement, il y a ceux qui ont été témoins des faits et les rapportent à qui veut bien avoir l’information. Ce sont les personnes qui sont plus ou moins proches de l’individu concerné. Nous ne parlerons pas de victime, à dessein. Nommons les « CAT-1 ».

Après, il y a ceux qui ont entendu le bruit, mais qui ne savent pas réellement de quoi il s’agit. Selon qu’ils soient de bonne ou de mauvaise foi, ils verront la nécessité de s’informer afin d’avoir la bonne version des faits, ou de se fier à leur créativité toujours fertile pour diffuser l’information. Nommons les « CAT-2 ».

Maintenant, contextualisons en considérant que le bruit assourdissant, ici, n’est rien d’autres qu’un buzz ! Parler de bon buzz ou de mauvais buzz c’est comme évoquer le moment ou le jour et la nuit interviennent. Tout dépend de là où l’on se positionne. Les cas les plus marquants demeurent ceux qui engagent la réputation d’un individu…

La proximité bâillonne la contradiction ou ferme la bouche à la raison

Lorsqu’un buzz intervient, il y a forcément des prises de position. Que l’on les exprime ou non, les avis seront partagés. Les personnes de la première catégorie« CAT-1 »  auront des avis très tranchés.

CAT – 1 / POUR : Défense absolue

Inutile d’engager avec elles des discussions enflammées. L’objectif est clair… redorer le blason de la personne qui subit le courroux des internautes sera la visée de toutes leurs actions. Le bouchon de l’aveuglement est parfois tellement poussé qu’il devient impossible de leur faire accepter un avis contraire aux leurs. Déjà, il faudrait arriver à les pousser à écouter/lire vos arguments sans parti pris. Utopie ! Et lorsqu’elles engagent une discussion, ce n’est pas vraiment pour laisser éclater la raison, mais plutôt pour imposer leur raison.

CAT – 1 / CONTRE : Silence stratégique

Lorsqu’une personne est étrillée publiquement, si les personnes de la présente catégorie estiment que cette personne – qui leur est proche – est en tort, si elles en sont persuadées, et qu’elles tiennent à leur propre image, elles feront le choix de ne pas alimenter le buzz. Elles garderont le silence.

Peut-être bien qu’elles passeront par sa messagerie pour tenter de lui remonter le moral, mais aussi pour l’aider à réagir à froid face à toute la déferlante. C’est un travail qui se fait loin des regards enflammés, des propos partisans et des raisonnements trempés dans le lac de l’émotion.

Les comptes se règlent là où on trouve leS véritéS

Pour citer un certain Yousoupha, « l’avantage avec le buzz, même ceux qui ne t’aiment pas t’écoutent ». C’est en même temps un inconvénient, dans la mesure où on prête facilement le flanc à ceux qui nous écoutent… la moindre faille peut être exploitée. Pour une personne qui n’est pas forcement proche de l’individu impliqué, c’est la boite de pandore qui est ouverte ! Vous avez dit commérage 2.0 ? On se sent libre de poser des actions sans forcément en mesurer les conséquences, ou au contraire, en les calibrant pour faire le plus mal possible.

Lire aussi : Réseaux sociaux, mouroir populaire des grandes gueules

Qui est impliqué ? Quels sont les antécédents avec cette personne ? Le jeu des alliances est-il engagé ? Ce sont autant de questions qui sont posées par cette catégorie de personne avant de passer à l’action. Bien entendu, cette action sera aussi influencée par les valeurs morales individuelles. Les armes seront, entre autres, les débats contradictoires à coup d’arguments, la raillerie, l’ironie et les désormais immanquables captures d’écrans ! Il se dessinera encore deux sous-catégories : les « contre » et les « lucide » !

 

CAT-2 / CONTRE : Destruction massive

Cette catégorie se montrera amère et très virulente. Vous les reconnaîtrez par leurs publications et commentaires durs, moqueurs, truffés d’insinuations. Ils sont clairement opposés aux « CAT-1/POUR ».

A fond dans leur rôle, ils mettront de côté la possibilité d’avoir tort, pour se concentrer sur l’objectif de déconstruire toute crédibilité de la partie entraînée dans le buzz. La force du nombre prend tout son sens ici. Dans leur élan, ils en entraîneront plus d’uns : c’est le suivisme, ou la solidarité 2.0.

CAT-2 / LUCIDE : Analyse à froid !

Cette dernière catégorie se retrouvera très facilement acclamée par l’un ou par l’autre camp, selon qu’elle prendra position. Mais pour elles, l’objectif sera de rechercher la vérité en s’appuyant sur les faits qui lui sont parvenus. C’est à ce niveau que la complication se fera remarquer. Si d’aventure, elle s’approche d’un « CAT-1/POUR », le tableau qui lui sera présenté aura pour objectif de la faire pencher de ce côté de la balance. Et s’il s’agit d’un « CAT-2/CONTRE », ce sera l’objectif contraire qui sera recherché.

En définitive, cette dernière catégorie de personne finit par endosser malgré elle, la position d’arbitre. Or, quand on en arrive là, on troque très facilement son maillot contre un autre qui ressemble étrangement à celui d’un « CAT-1/MUET ».

Le buzz peut être provoqué. Mais là encore, il faut faire preuve de beaucoup de tacts pour en maîtriser les contours. S’il s’agit d’un coup qui vous tombe sur la tête, ne soyez pas surpris de voir ces lignes de démarcations se dessiner clairement. Et ce jour-là, vous réaliserez peut-être qu’il existe une autre catégorie de personne, qui, pour des intérêts dont il est difficile de saisir la nature, pèseront de tout leur poids pour que ce buzz vous enfonce et vous fasse perdre le plus de plumes possible, pendant que elles auront l’impression de voler… le temps d’un buzz !

The following two tabs change content below.
M.C Agnini
M. C. Agnini, c’est ainsi qu’il faudra m’appeler, à l’état civil ce sera Stéphane Tano Agnini. La Côte d’Ivoire est la terre qui m’a vu naître, alors il a été décidé que je sois Ivoirien. Je le suis donc. L’Afrique, oh ce beau continent ! c’est dans cette Afrique que ma chère Côte d’Ivoire a bien voulu élire domicile, quelque part dans sa partie occidentale. Je suis Africain .

4 thoughts on “A qui profite le buzz : Tour d’horizon de ces acteurs qui soufflent le chaud et le froid !

  1. Il faut de la lucidité et une capacité d’observation poussée pour produire un tel billet. Vivement le prochain buzz. Hahaha

    1. Je t’en prie. Le souci avec le buzz surtout le bad buzz, c’est que personne n’est à l’abris. Autant chercher à y voir clair pour savoir plus ou moins à quoi s’en tenir au cas ou…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *