« Gentleman 2.0 » de Dadju : Dans les arcanes d’une stratégie basée sur du storytelling (1)

Dadju, l’ancien compagnon d’Abou Tall, avec qui il formait le duo « Shin Sekai », sort son premier album solo ce 24 novembre 2017. Dans la vidéo intro de l’album mise en ligne le 2 octobre, soit presque un mois avant sa sortie, l’artiste donne les couleurs. Il se permet de livrer des informations plus ou moins personnelles concernant, sa carrière solo, sa vie de famille, il évoque même la naissance de sa fille. Il le dit lui-même « je vais vous raconter un peu l’histoire de l’album », mais l’on est alors loin de s’imaginer qu’il s’agit d’un embarquement au cœur de l’aventure. Pour y arriver, il adopte une stratégie basée sur du storytelling.

Après la mise en ligne de la vidéo intro, le frère cadet de Maitre Gims engage ses fans à travers une folle aventure. Coup sur coup, trois vidéos seront publiées avec des histoires cocasses entre lesquelles il réussit à créer des liens. Ainsi, il transforme une simple découverte des titres qui constitueront l’album, en une véritable web série. Histoires de famille, problèmes de couple, contraintes professionnelles, infidélités, perte de confiance, tentative de reconquête… Dadju conte sa vie. Dadju conte la vie.

Si le coup est réussi, c’est parce-que dans toutes ses vidéos, Dadju ne se contente pas de faire découvrir des chansons. A travers les mises en scène, il invite ses fans au cœur de la préparation de l’album principalement, mais pas de façon lapidaire. Il les invite aussi cœur de sa vie de couple. Que l’histoire soit vraie ou fausse, il en ressort que le fictif est transposé sur son vécu, à travers des références à des faits réels, et c’est là toute la magie de cette stratégie.

Chaque vidéo a trois phases entremêlées ou plus. La première, c’est la chanson telle qu’elle est, avec ses vraies paroles. La seconde consiste, à travers une mise en scène, à déballer l’histoire, et la dernière se charge d’inviter les fans au cœur de la préparation de l’album (stratégies, choix, programmes, évolution…).

The following two tabs change content below.
M.C Agnini
M. C. Agnini, c’est ainsi qu’il faudra m’appeler, à l’état civil ce sera Stéphane Tano Agnini. La Côte d’Ivoire est la terre qui m’a vu naître, alors il a été décidé que je sois Ivoirien. Je le suis donc. L’Afrique, oh ce beau continent ! c’est dans cette Afrique que ma chère Côte d’Ivoire a bien voulu élire domicile, quelque part dans sa partie occidentale. Je suis Africain .

5 thoughts on “« Gentleman 2.0 » de Dadju : Dans les arcanes d’une stratégie basée sur du storytelling (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *